Wolfsschanze, la tanière du loup

Wolfsschanze, la tanière du loup


La Wolfsschanze, en français  « la Tanière du Loup » était le nom de code désignant le principal quartier général d’Adolf Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.



Il était situé dans les bois près du hameau de Gierłoż (Forst Görlitz à l’époque), non loin de Kętrzyn, Rastenburg à l’époque, alors en Prusse-Orientale. 

Il consistait en un ensemble de blockhaus et de maisons en rondins aux toits recouverts d'herbe situés dans une épaisse forêt, le tout protégé par plusieurs cercles de fils de fer barbelés, de champs de mines et de positions défensives. Plus d'une trentaine de batiments en tout.



Il était desservi par un aérodrome situé dans le voisinage.

C’est dans le blockhaus n° 6, baraquement contenant la salle de conférence, qu’a eu lieu l’attentat contre Hitler le 20 juillet 1944. Un monument commémoratif, dédié aux membres du complot contre Hitler,  a été érigé à l’entrée du sîte.






Le complexe est détruit et abandonné par les Allemands en janvier 1945 lors de la retraite de la Wehrmacht face à l'avancée soviétique. L'Armée rouge en prend possession deux jours plus tard.


Bien que sévèrement endommagé par la démolition allemande, le site reste au XXIème siècle un lieu de visite populaire.
Ce n’est qu’en 1955 que le sîte est entièrement déminé. 




Jusqu'en 1945, le lieu était sur le territoire Allemand.
A la fin de la seconde guerre mondiale, il y a eu un redécoupage et le secteur est devenu Polonais.

Commentaires